Makosmé

Des box beauté avec des marques engagées

 

 

 

Entretien avec Sandra fondatrice de Makosmé.

Entretien effectué le 16/02/2018 (Nice).

Site internet de Makosmé: https://www.makosme.com/

Pourquoi Makosmé?

Tout commence à ma naissance avec des soucis de peau sévères. Ce ‘problème’ a toujours poussé mes parents à être alertent avec ma peau et ma nutrition. Et j’ai pris la curiosité et le goût des choses faites maison dès mon adolescence puis des fabrications cosmétiques maison il y a plus de 10 ans. Cela m’a vite fait réaliser que beaucoup de personnes utilisent des cosmétiques « conventionnels » nocifs, s’ils ne sont pas dépourvus d’actifs, sans s’en rendre compte malgré une réelle volonté de bien faire.

Et puis, je me suis lancée dans une vie active très prenante et exaltante. Cela m’a poussé vers l’aventure des box beauté afin de découvrir des marques de cosmétiques et surtout de nouveaux produits sans avoir à faire du shopping! Jusqu’au moment de saturation où ma salle de bain était remplis de cosmétiques inutiles ou délaissés. Malgré mon profil beauté, je recevais toujours des produits qui ne me correspondaient pas.

Début 2016, je décide de lâcher un rythme et un mode de vie qui ne me correspondaient pas et de retrouver les valeurs environnementale et éthique que l’on m’a transmises. J’avais envie de passer à l’action, de donner du sens à mon activité. J’ai décidé de me lancer dans l’aventure avec mon compagnon, afin de proposer des box beauté avec des marques qui s’engagent à différents niveaux, des formats grandes tailles afin de diminuer la surconsommation et surtout des sélections dédiées par type de peau afin de limiter le gaspillage.

Makosmé est née de cette réflexion que nous sommes tous consom’acteurs mais que nous n’avons pas forcément les clés pour déchiffrer ce que l’on nous propose.

A quelle(s) éthique(s) répond la marque Makosmé?

Le respect de l’environnement et de l’être vivant ainsi que les initiatives vertueuses et solidaires.

Par exemple, notre emballage est entièrement biodégradable, du roulant adhésif qui selle le colis d’expédition à la carte informative en papier recyclé en passant par le calage qui est à base de maïs soufflé.

En quoi les ingrédients utilisés par les entreprises avec lesquelles vous collaborez sont importants pour vous?

Les origines des ingrédients ont une grande importance quand nous composons une box mais nous ne sommes pas accrochés à la certification bio. Des belles marques naturelles font un travail remarquable et engagé depuis bien longtemps, au même titre que ceux certifiés biologiques.

Je pense notamment aux excellents produits de la marque GAIIA, ou de nombreuses autres qui sont certifiées Slow Cosmétique.

Comment sélectionnez-vous les entreprises avec lesquelles vous collaborez?

J’ai eu l’habitude d’essayer toutes sortes de produit depuis toujours et je suis entourée de grands curieux qui testent beaucoup de produits. Ce sont donc d’abord des coups de cœur que je souhaite partager, des marques qui ont une démarche engagée

Puis je discute avec eux, sur leur éthique, leur histoire, leurs valeurs et les actions positives menées.

Par exemple, j’ai été touché par Laurence, la fondatrice de Loren Kadi qui fait un travail de fond en Inde afin de lutter contre le travail des enfants.

Pourquoi mettre en avant le "respect de l'environnement et de l'être vivant"?

Je pense que ce sont des enjeux clés non seulement pour aujourd’hui mais surtout pour demain.

Etre à l’écoute de soi et de son prochain, que ce soit une plante, une personne ou un animal. Il est tout à fait possible de consommer de manière consciente et respectueuse.

Et d’un autre côté, cela me semble important de mettre en avant le travail de terrain que font certaines marques.

Par exemple, la Savonnerie de Tahiti – Heïva est une marque tahitienne qui se donne les moyens de conserver et véhiculer la culture polynésienne auprès des jeunes et du monde.

Quel est votre rapport aux consommateurs? Quel rôle jouent-ils dans le processus de décision des entreprises?

Derrière Makosmé, c’est d’abord une consommatrice qui a voulu proposer autre chose.

Donc j’essaye d’être présente sur les réseaux sociaux, j’échange beaucoup avec nos clients ou les personnes qui nous suivent. Nous échangeons sur les marques, ce qu’ils en pensent. Je fais parfois tester à certains des produits que je souhaiterais proposer. Aussi, j’essaye de partager des informations sur le blog, non pas pour faire culpabiliser ou pointer du doigts, car chacun fait ce qu’il peut, mais pour que chacun est des cartes en main pour consommer consciemment selon ses critères.

La transparence est-elle pour vous une priorité? Sur quoi la transparence doit-elle porter?

Oui, c’est très important mais notre priorité est avant tout l’initiative positive, de travailler avec des personnes qui mènent des actions concrètes et vertueuses

Sur notre site, nous donnons la liste INCI de chaque produit. Et dans nos box, nous ajoutons une fiche descriptive de nos produits et des valeurs de l’entreprise que nous soutenons. En gros, je vais à la pêche aux informations et je donne tout ce que j’ai récupéré.

Selon mes critères et dans l’idéal, la transparence est importante sur l’origine des ingrédients, la composition de chaque produit, les valeurs et initiatives de l’entreprise.

J’ai décidé de commencer par donner les compositions des produits car c’est ce qui parle le plus à l’utilisateur final. Je souhaite proposer des alternatives aux cosmétiques conventionnels et  je tiens un blog en parallèle afin de partager mes trouvailles et davantage d’information. De nos jours lancer une entreprise, et en plus prendre position, demande beaucoup d’énergie et un peut-être un peu de folie, mais ce n’est que le début de l’aventure! J’espère pouvoir bientôt donner davantage et surtout avec un impact positif.

Makosmé est très jeune et est en constante évolution, je fais en sorte de donner le maximum de ce que j’ai comme information en évitant d’être moralisatrice car je pense que ça ne mène nul part. Aussi, nous faisons des articles sur les réseaux sociaux où nous parlons des marques que l’on propose ainsi que de sujets souvent galvaniser par le milieu de la beauté et du bien-être. Je pense que c’est un travail important et nécessaire de pédagogie même si cela demande un grand investissement personnel.

D’ailleurs, nous préparons un lexique de marque qui permettra de découvrir l’histoire et l’engagement de chaque marque.

Et nous continuons nos collaborations avec des individus qui ont un message positif.

La mention "bio" vous semble-t-elle cohérente? Et celle de "produits naturels"?

La mention bio est née pour protéger l’environnement mais aussi le consommateur de duperie.

Trop d’informations sont biaisées et souvent difficile à analyser. Avoir une certification indépendante assure certains critères sur le produit. Aujourd’hui, des certifications reconnues telles que Nature & Progrès ou Slow Cosmétique ont un cahier des charges exigeant et soutiennent de belles marques.

Malheureusement de nos jours, il faut mentionner quand un produit n’a pas été traité chimiquement alors que ça devrait être l’inverse.

Donc oui, je trouve ça très intéressant quand une marque est transparente sur l’origine de ses ingrédients.

VOUS AIMEREZ AUSSI…

Les consom’acteurs

Les consom'acteursDevenir acteur de sa consommationLes consommateurs ont perdu confiance en les entreprises et cela pour de nombreuses raisons : publicités mensongères, obsolescence programmée, produits de basse qualité, désinformation… Pour faire face à cette perte...

lire plus

Le transport

Le transport Les transports: une réflexion globale Le moyen de transport est-il une variable nécessaire au consommateur pour faire son choix ? Apparemment non puisque cette information n’est pas obligatoire sur les étiquettes. Or, l’impact écologique n’est pas le même...

lire plus

Bio consom’acteurs

Bio consom'acteurs Bio Consom'acteurs informe, sensibilise et mobilise les consommateurs sur l’importance de leurs choix de consommation. En faisant la promotion d’une agriculture bio, locale, de saison et équitable, Bio Consom’acteurs a pour mission la préservation...

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This