L’éthique de la santé et la nourriture

Des pratiques bonnes pour la santé

Nous sommes nombreux à mettre notre santé au cœur de nos préoccupations et la nourriture est l’une des variables à laquelle nous pensons immédiatement.

Notre corps est fait de ce que l’on consomme, alors comment

allier santé et nourriture dans notre assiette ?

Plusieurs manières de prendre soin de soi par la nourriture existent et chacun pourra y trouver son compte :

Le Bio

Acheter bio veut dire ingurgiter moins de produits chimiques.

Or, il est prouvé depuis maintenant longtemps que les produits chimiques utilisés pour l’agriculture, mais également certains aliments donnés aux animaux qui seront ensuite consommés par l’Homme, peuvent être nocifs. En effet, les produits chimiques permettant aux agriculteurs de désherber plus rapidement ou de tuer les insectes nocifs pour les récoltes, sont sources de nombreuses maladies chez l’Homme.

Ainsi, acheter bio permet de limiter ces effets nocifs et de participer à notre bonne santé.*

*Attention : certaines enquêtes ont pointé du doigt des problèmes dans le bio. Ainsi, le saumon bio pourrait être plus nocif que le saumon conventionnel… A creuser !

https://www.francetvinfo.fr/economie/alimentation-le-saumon-bio-est-plus-toxique-que-le-saumon-conventionnel_1936927.html

Les animaux élevés dans leur milieu naturel et sans stress

Lorsque les animaux que nous consommons sont élevés dans un milieu naturel adapté à leurs besoins et dans des conditions sereines alors, il est prouvé, que leur chair est meilleure pour notre santé. Un animal qui a pu se dépenser et ainsi se muscler naturellement, qui n’a pas vécu de stress (voire de maltraitance) infligé par les méthodes de production intensives, est en meilleure santé qu’un animal qui a vécu toute sa vie enfermé dans une cage, et donc meilleur pour l’Homme.

Les aliments non transformés

De nombreux aliments subissent une transformation avant d’arriver dans nos placards de cuisine. Or, ces transformations impliquent l’ajout de certains produits ou le retrait (selon le type de cuisson) de certaines propriétés de l’aliment.

Les aliments transformés sont souvent plus sucrés, plus gras, ont perdu leurs bénéfices…

Rien de tel que d’acheter les aliments à leur état naturel et de les transformer soi-même !

Pas de conservateur

Les conservateurs permettent, comme leur nom l’indique, que la nourriture se conserve. C’est très pratique quand on est un vendeur et qu’on ne veut pas que nos denrées pourrissent avant même qu’on ait pu les vendre. Et pour le consommateur c’est aussi un luxe de pouvoir garder des boites de conserve plusieurs années dans son placard.

De plus, sur le plan sanitaire les conservateurs permettent de diminuer le risque de maladies dues à des bactéries.

Mais, lorsque nous achetons des plats tout faits ou autres produits transformés, nous mangeons en même temps tous ces conservateurs. Or, la majorité n’est pas très bonne pour la santé (voire dangereuse)* !

*Ethiqueteuse fera un article sur cette question des conservateurs 😉

Finalement, la meilleure façon de préserver notre santé est d’être maître de ce que nous mangeons : pour cela acheter les aliments qui sortent directement du champ, du nid de la poule ou du pré est la meilleure des solutions !

Nous voyons que ce qui participe à notre santé c’est de retrouver l’achat de produits au plus proche de leur état naturel, ayant subis le moins de transformations possibles.

VOUS AIMEREZ AUSSI…

L’éthique de la santé et les habits

L’éthique de la santé et les habits

L’éthique de la santé et les habitsDes habits qui vous veulent du bienLorsque l’on pense à sa santé on pense à la nourriture, au sport, mais rarement à ses vêtements. Et pourtant, nous portons nos vêtements chaque jour à même la peau et cette dernière laisse passer...

lire plus
L’éthique environnementale et les habits

L’éthique environnementale et les habits

L’éthique environnementale et les habits Une penderie qui impacte moins la planète Lorsque l’on achète des habits et que l’on est sensible à son impact environnemental on peut regarder plusieurs variables: Le transport Les matériaux utilisés : matières premières,...

lire plus
L’éthique animale et les habits

L’éthique animale et les habits

L’éthique animale et les habits S'habiller sans utiliser les animaux Quand on veut consommer des habits qui n’utilisent pas de produits issus des animaux il n’y a pas 36 solutions : il faut se renseigner sur la composition des vêtements. Certaines marques s’engagent à...

lire plus
L’éthique environnementale et la nourriture

L’éthique environnementale et la nourriture

L’éthique environnementale et la nourriture Un frigo qui impacte moins la planète De nombreux consommateurs ont à cœur de réduire leur impact environnemental. C’est vrai que nos achats quotidiens pour remplir notre frigo impactent directement la planète que ce soit en...

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This