L’éthique animale et les habits

S’habiller sans utiliser les animaux

Quand on veut consommer des habits qui n’utilisent pas de produits issus des animaux il n’y a pas 36 solutions : il faut se renseigner sur la composition des vêtements.

Certaines marques s’engagent à ne pas utiliser de produits d’origine animale. A ce moment là, pas de prise de tête pour essayer de déchiffrer l’étiquette au moment de l’achat.

D’autres marques ne font qu’une partie de leur production sans produits d’origine animale. Là il faut être vigilant et regarder chaque étiquette.

Voici la liste des produits d’origine animale pouvant s’être glissés dans vos habits :

  • Le cuir
  • La laine
  • La fourrure
  • La soie
  • Les plumes

Chacun a sa propre éthique animale et donc décide des produits qu’il souhaite consommer en fonction de cette éthique.

Les éthiques animales

Certains consommateurs seront sensibles à la mort de l’animal : ainsi la fourrure, le cuir, les plumes et, on y pense moins, la soie ne pourront être consommés.

D’autres consommateurs seront sensibles au fait d’utiliser l’animal pour les besoins humains, cette utilisation constituant en soi une souffrance. Cette souffrance est d’autant plus forte que de nombreux abus ont été découverts (rythme de production

imposé impactant directement le bien-être des animaux, maltraitance). Ces consommateurs peuvent donc refuser de consommer de la laine.

Une fois sa propre éthique définie, il existe plusieurs approches de cette consommation.

Les modes de consommation
  • le consommateur boycotte totalement les marques qui utilisent des produits d’origine animale
  • le consommateur refuse d’acheter des produits contenant des matières d’origine animale, sans pour autant refuser d’acheter dans des magasins vendant tous types de produits
  • le consommateur accepte d’acheter des habits de seconde main faits à partir de produits animaux. Ce consommateur n’est pas lui-même le déclencheur de la production de l’habit mais ne fait que réutiliser ce qui avait déjà été consommé et allait être jeté.

Aujourd’hui il est possible d’acheter des habits faits à partir de matériaux qui imitent les produits d’origine animale. Là encore, certains consommateurs ne souhaiteront pas se tourner vers des imitations pouvant renvoyer une image faussée de leur consommation.

En résumé

Il n’y a pas beaucoup de solutions différentes : consommer des habits n’utilisant pas de produits animaux demande de regarder la composition des vêtements en fonction de l’exigence de chacun !

VOUS AIMEREZ AUSSI…

L’éthique de la santé et les habits

L’éthique de la santé et les habits

L’éthique de la santé et les habitsDes habits qui vous veulent du bienLorsque l’on pense à sa santé on pense à la nourriture, au sport, mais rarement à ses vêtements. Et pourtant, nous portons nos vêtements chaque jour à même la peau et cette dernière laisse passer...

lire plus
L’éthique environnementale et les habits

L’éthique environnementale et les habits

L’éthique environnementale et les habits Une penderie qui impacte moins la planète Lorsque l’on achète des habits et que l’on est sensible à son impact environnemental on peut regarder plusieurs variables: Le transport Les matériaux utilisés : matières premières,...

lire plus
L’éthique de la santé et la nourriture

L’éthique de la santé et la nourriture

L’éthique de la santé et la nourriture Des pratiques bonnes pour la santé Nous sommes nombreux à mettre notre santé au cœur de nos préoccupations et la nourriture est l’une des variables à laquelle nous pensons immédiatement. Notre corps est fait de ce que l’on...

lire plus
L’éthique environnementale et la nourriture

L’éthique environnementale et la nourriture

L’éthique environnementale et la nourriture Un frigo qui impacte moins la planète De nombreux consommateurs ont à cœur de réduire leur impact environnemental. C’est vrai que nos achats quotidiens pour remplir notre frigo impactent directement la planète que ce soit en...

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This