Les consom’acteurs

Devenir acteur de sa consommation

Les consommateurs ont perdu confiance en les entreprises et cela pour de nombreuses raisons : publicités mensongères, obsolescence programmée, produits de basse qualité, désinformation…

Pour faire face à cette perte de confiance, le consommateur a décidé de devenir acteur de sa consommation.

Ainsi, il a créé des moyens de consommer dans lesquels il est entièrement maître des décisions concernant sa consommation.

Voici quelques solutions qui s’offrent à vous si vous souhaitez maîtriser votre consommation.

Les AMAP

Les AMAP sont des Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne (AMAP). Ce sont des associations créées par des consommateurs et qui ont pour objectif de favoriser une consommation locale, de protéger le producteur, de retirer tout intermédiaire, d’assurer un prix juste pour le consommateur et pour le producteur.

Ces associations mettent directement en lien le producteur et le consommateur. Le consommateur s’engage pour une durée déterminée (un an) et paye par avance le nombre de paniers pour lequel il s’est engagé (en général un par semaine).

Le seconde-main

De nombreux sites internet permettent aux consommateurs de revendre les objets, habits, électroménagers, qu’ils n’utilisent pas. Ces sites mettent en contact direct les consommateurs-vendeurs et les consommateurs-acheteurs. Les consommateurs échangent directement, fixent un prix et se rencontre pour faire l’échange.

Ces sites permettent d’éviter du gaspillage, des déchets et de donner une seconde vie à un objet qui aurait été jeté par le consommateur-vendeur.

Le seconde main se vend également de consommateurs à consommateurs via les brocantes, marchés aux puces, etc…

Le marché

Il y a tout simplement le marché en bas de chez soi! De nombreux petits producteurs locaux se déplacent chaque semaine pour vous vendre directement leurs produits. Vous pouvez donc vous renseignez auprès des producteurs qui sont présents sur le marché pour savoir d’où ils viennent, quelle type d’agriculture ils pratiquent, etc…

Vous pouvez retrouver tous les + en fonction de ce que vous répond le producteur.

La cueillette à la ferme

Certaines fermes ouvrent leurs portes aux consommateurs afin que ces derniers viennent cueillir directement leurs fruits et légumes. Cela permet aux consommateurs de voir l’exploitation et donc les conditions de fabrication des fruits et légumes qu’ils vont mettre dans leur assiette, mais également de rencontrer les agriculteurs et de participer activement à la récolte.

Les prix sont donc moins élevés et cela aide également l’agriculteur qui peut parfois avoir des difficultés à tout récolter sans gâchis.

Les supermarchés solidaires

Les supermarchés solidaires sont des supermarchés créés et gérés par ses propres consommateurs. Les consommateurs sont actionnaires du supermarché (ils achètent des parts). Ils doivent également travailler quelques heures par mois afin de faire tourner le supermarché.

Ils décident donc des produits que vend le supermarché, des horaires d’ouverture, des règles propres à la structure…

Seuls les consommateurs-actionnaires peuvent consommer dans ce supermarché. Le modèle de fonctionnement est celui de l’autogestion.

Les recycleries

Les recycleries sont des espaces dans lesquels les personnes peuvent venir acheter des objets de seconde-main, réparer leurs objets, habits, électroménagers, peuvent venir créer à partir d’éléments de récupération.

Bref, c’est un lieu de rencontre et d’échanges sur la récupération.

Les potagers partagés

Les potagers partagés sont des espaces cogérés par des personnes qui souhaitent jardiner. Les personnes produisent des fruits et légumes qu’elles se partagent par la suite sous forme de paniers ou de repas collectifs.

Ces potagers permettent un échange autour du jardinage mais également d’avoir une partie de ses fruits et légumes auto-produits.

VOUS AIMEREZ AUSSI…

L’éthique de la santé et les habits

L’éthique de la santé et les habits

L’éthique de la santé et les habitsDes habits qui vous veulent du bienLorsque l’on pense à sa santé on pense à la nourriture, au sport, mais rarement à ses vêtements. Et pourtant, nous portons nos vêtements chaque jour à même la peau et cette dernière laisse passer...

lire plus
L’éthique environnementale et les habits

L’éthique environnementale et les habits

L’éthique environnementale et les habits Une penderie qui impacte moins la planète Lorsque l’on achète des habits et que l’on est sensible à son impact environnemental on peut regarder plusieurs variables: Le transport Les matériaux utilisés : matières premières,...

lire plus
L’éthique de la santé et la nourriture

L’éthique de la santé et la nourriture

L’éthique de la santé et la nourriture Des pratiques bonnes pour la santé Nous sommes nombreux à mettre notre santé au cœur de nos préoccupations et la nourriture est l’une des variables à laquelle nous pensons immédiatement. Notre corps est fait de ce que l’on...

lire plus
L’éthique animale et les habits

L’éthique animale et les habits

L’éthique animale et les habits S'habiller sans utiliser les animaux Quand on veut consommer des habits qui n’utilisent pas de produits issus des animaux il n’y a pas 36 solutions : il faut se renseigner sur la composition des vêtements. Certaines marques s’engagent à...

lire plus
L’éthique environnementale et la nourriture

L’éthique environnementale et la nourriture

L’éthique environnementale et la nourriture Un frigo qui impacte moins la planète De nombreux consommateurs ont à cœur de réduire leur impact environnemental. C’est vrai que nos achats quotidiens pour remplir notre frigo impactent directement la planète que ce soit en...

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This