La course au prix le plus bas

Petite réflexion sur nos choix de consommation et leur effet boule de neige

En tant que consommateur notre influence sur les stratégies des entreprises est immense. En effet, lorsque l’on souhaite acheter à moindre prix on impose à l’entreprise de baisser ses coûts. Pour cela elle doit:

baisser le montant des salaires des personnes qui travaillent pour elle (deux choix s’offrent alors à elle : embaucher moins ou délocaliser une partie de sa production dans des pays où la main d’œuvre est moins chère) ;

baisser le prix des matières premières (deux choix s’offrent alors à elle : utiliser des matières de moins bonne qualité ou aller chercher des matières de qualité dans des pays qui les vendent à moindre coût) ;

fabriquer plus en moins de temps (deux choix s’offrent alors à elle : faire travailler plus d’heures ses salariés ou investir dans des machines).

Souvent les entreprises font un mix de tous ses choix pour économiser toujours plus.

Ces choix, impulsés par la course au produit le moins cher, favorisent la multiplication des sous-traitants. En effet, les entreprises délocalisent chaque prestation nécessaire à la fabrication d’un produit dans le pays effectuant cette prestation au coût le moins élevé. Nous aurons donc un produit designer en Italie, des fils fabriqués au Bangladesh, un tissu fabriqué à partir de ces mêmes fils en Chine, des boutons fabriqués au Laos, des coutures faites à Taïwan et une doublure ajoutée en France.

Cette multiplication des sous-traitants rend l’information sur le processus de production presque impossible. Le consommateur n’est pas informé de l’ensemble de la chaîne de production parce-que les entreprises elles-mêmes ne sont plus maîtres de toute la chaîne. Les entreprises perdent le consommateur dans une chaîne de production trop longue.

Tout cela pose la question du prix juste.
Je ne parle pas d’un prix élevé avec des intermédiaires faisant des marges importantes, mais du prix juste. Cela signifie que le coût n’est pas concentré sur le consommateur ni sur le producteur. Le producteur doit avoir droit à une rémunération à hauteur de son travail, et le consommateur ne doit pas payer des marges exorbitantes et injustifiées prises par les différents maillons de la chaine de production.
Or, aujourd’hui, le consommateur s’est habitué à des prix plus bas que les prix justes à cause de cette course au produit le moins cher. Ces prix favorisent des sous-traitants sous-payés, travaillant avec des produits de moins bonne qualité. L’impact sociétal et environnemental est immense.

C’est ici que j’attire votre attention ! C’est notre capacité à être cohérents en tant que consommateur et citoyen qui est en jeu : nous avons des idéaux en tant que citoyen que nous mettons de côté lors de nos achats.
Or, en tant que consommateur/citoyen nous avons la capacité d’exiger l’application du prix le plus juste pour nous et pour le producteur.

Il est normal qu’en tant que consommateur nous recherchions le prix le moins élevé : mais attention à ce que cela engendre ! De plus, parfois cela se joue à un montant très faible, mais ces quelques centimes cachent une réalité bien triste…

VOUS AIMEREZ AUSSI…

Le recyclage et ses logos

Le recyclage et ses logos

Le recyclage et ses logosPetit récapitulatif qui pourra vous aider à mieux vous y retrouverAvec toutes les infos contradictoires que l’on nous donne on a du mal à s’y retrouver concernant les logos sur nos emballages !C’est pourquoi, aujourd’hui je vous propose un...

lire plus
Les consom’acteurs

Les consom’acteurs

Les consom'acteursDevenir acteur de sa consommationLes consommateurs ont perdu confiance en les entreprises et cela pour de nombreuses raisons : publicités mensongères, obsolescence programmée, produits de basse qualité, désinformation… Pour faire face à cette perte...

lire plus
Le transport

Le transport

Le transport Les transports: une réflexion globale Le moyen de transport est-il une variable nécessaire au consommateur pour faire son choix ? Apparemment non puisque cette information n’est pas obligatoire sur les étiquettes. Or, l’impact écologique n’est pas le même...

lire plus
Le Made in…

Le Made in…

Le made in... Des étiquettes réellement éthiques? Quand on a envie de se faire une garde-robe « éthique » on se dit que l’une des façons de le faire est de consommer des vêtements fabriqués dans des pays respectant les droits de l’Homme. Tout content on regarde les...

lire plus
Le bio dans les cosmétiques

Le bio dans les cosmétiques

Le bio dans les cosmétiques Savoir ce que l’on met sur sa peau On a envie de savoir ce que l’on met sur sa peau. De s’assurer que ce que l’on applique tous les jours directement sur notre corps est inoffensif, voire, dans l’idéal, bon pour nous. On se dit que ce qui...

lire plus
Des poules élevées en plein air ?

Des poules élevées en plein air ?

Des poules élevées en plein air ? Des œufs mensongers? Les œufs sont un produit utilisé quotidiennement par nombre d’entre nous. Que ce soit dans nos préparations de gâteaux, tartes ou simplement seuls à la coque ou au plat, les œufs font partie de la cuisine de tous...

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This